Blanche

Notre avis :

Sans qu’il s’agisse d’un roman féministe, l’intrigue traite d’un sujet malheureusement encore actuel : les violences sexuelles commises sur une jeune femme par un homme ayant autorité sur elle. Dans un style romanesque qui rappelle George Sand (en plus sobre), Raymonde Vincent s’inspire de son enfance paysanne avec beaucoup de délicatesse. Son récit alerte est soutenu par des dialogues qui sonnent justes.

Osez (re)lire l’auteure berrichonne qui a donné son nom à notre médiathèque, vous ne serez pas déçus ! Son premier roman « Campagne » qui lui a valu sa notoriété (prix Fémina 1937) n’est pas disponible dans nos rayons (ni à la BDI), mais je vous conseille « Blanche » (écrit en 1943).

Gérard Touchet

Voir le document
Go to top